RECOMMENDATIONS

Le Méridien Ø est un parcours qui n’est pas facile dans certaines parties du voyage, surtout pour ceux qui marchent ou le font en vélo de montagne. Pour cela, nous devons ajouter qu’il n’y a pas d’eau dans ses différentes sections, avec ce que nous avons à faire au moins deux boîtes de liquide pour ceux qui vont faire du vélo et environ 4/5 litres pour ceux qui vont à pied, considérant les remplir à chaque fois que nous avons cette possibilité. Bien que nous avons passé une partie et nous n’avons pas soif, il est toujours préférable de remplir à chaque occasion puisque nous ne savons pas ce qui peut arriver.

On passera par des endroits très peu peuplées, peut-être les plus solitaire de la péninsule ibérique, et peut être de plusieurs kilomètres sans voir personne, il est conseillé d’avoir de bonnes conditions physiques. Nous devons être conscients et être prêts pour cela. De plus, il faut ajouter que, dans la plupart des villes nous ne trouverons pas de logement, il faut donc le prévoir avant.

En plein été, on peut être embarrassés à cause de la chaleur, en particulier à partir de l’entrée de la Sierra de Guara. Nous insistons sur le fait que l’on doit être prêt.

Il faut aussi garder à l’esprit que les 100 derniers kilomètres sont exigent, les forces au fur et à mesure que les jours passent, elles vont diminuer, il est conseillé de ne pas faire de grands efforts au cours des premiers jours ou des étapes de beaucoup de kilomètres.

Selon la période de l’année, le besoin de vêtements varient. En plein été, vous n’aurez pas besoin d’apporter des vêtements chauds, bien qu’un imperméables, d’une part, il pourra nous protéger de la pluie, et de l’autre côté, il nous mettra à l’abri si les températures baissent.

La première partie du méridien atteint 2200 m d’altitude, même si l’on est en plein été, il est conseillé d’apporter une veste ou de douilles à manches longues.

Si vous avez embauché transport des bagages, le reste des vêtements vous pouvez les amener  confortablement dans votre valise.

Pour ceux qui  le font en vélo de montagne, nous recommandons de ne pas porter les sacoches vu que nous passerons par des endroits qui peuvent difficultés le passage.

Il est préférable de dormir dans des chambres. Elles ne sont pas très cher, confortables et on y mange très bien!

Les parties auxquels nous devons être attentifs en particulier sont:

1. Torla – Nerín:. Même si c’est une trajectoire relativement facile, vous devez sauver environ 1200 mètres de dénivelé en sortant jusqu’à arriver au coteau. En VTT, cela signifie environ 2 heures et pour les randonneurs 3 heures de marche jusqu’au coteau. En cas de brouillard et pour les marcheurs, il est conseillé de continuer la piste de  Nerín  et ne pas aller par le PR à Fanlo, parce que la signalisation est pauvre.

2. Sarsa Sutra – Radiquero: même si le parcours est en piste, la première partie est vraiment difficile et puis pour continuer avec un très long casse jambes.

3, Peñalba – Mar de Aragon: est techniquement facile, car tout est fait par piste, mais nous devons penser qu’à 19h00, nous devons être sur la rive pour que le bateau puisse nous prendre. Cette trajectoire nous la ferons en 2h30 en VTT sans s’arrêter c’est pour cela que l’on doit quitter ce peuple vers 16:00.

4. Lake Caspe – Valjunquera: le plus long voyage sans populations. Il est techniquement facile, car c’est que de la piste, même si sa longueur fera que nous prenions beaucoup de précautions, avec de nombreuses diapositives, certains d’entre eux difficile.

5. Valjunquera – Herbés: Même s’il ya un couple d’emplacements le long de ce chemin, cette zone est très peu peuplée Matarranya, en passant par des  champs abandonnés et par des sentiers à peine transité.

6. Herbés – Cati: Peut-être la partie dans laquelle nous devrions être plus conscients de la totalité du parcours. Il y a près de 60 kms très dures avec 3700 mètres en montée. Les pistes forestières sont techniquement compliquées, avec des pentes très abruptes et un sol avec beaucoup de pierres qui entravent mouvement propre, en allant plus lentement que d’habitude. Bien que cette voie soit traversée par 3 routes  (2 d’entre elles avec très peu de circulation locale), cela peut être dramatique si nous n’avons pas pris les précautions nécessaires. Pour cela, nous devons ajouter que nous ne verrons pratiquement personne et il y aura des parties avec très peu de réseau. C’est pourquoi, compte tenu de son importance, nous allons briser cette façon:

a)      Herbés – Route de Castell de Cabres: après quelques premiers kilomètres sur route pavé, nous prenons une piste facile et puis pendant environ 8 kilomètres, d’acquérir des pourcentages très difficiles dans lesquelles nous devrons surement marcher pendant certaines sections, avec des descentes auxquelles vous devrez prêter une attention particulière.

b)      Route de Castell de Cabres – Route Vallibona: la deuxième partie de cette section est très, très exigeante et solitaire. Rarement quelqu’un vient à cet endroit. Après avoir fait plusieurs kilomètres de diapositives et de descente par piste forestière, nous devrons prendre un sentier technique à droite d’une grande maison abandonnée et après avoir traversé un ravin, monter jusqu’aux environ 1200 mètres d’altitude par une piste difficile et vraiment exigeante.

c)      Route Vallibona – Piste de Cati: Après avoir fait une courte montée, la descente vers la N-232 est très compliqué, avec beaucoup de roche en vrac, il faut donc être  très, très attentifs. Après nous sortirons du mur de la Sierra de Vallivana par une longue piste à la piste qui mène à Cati et un segment plus abordable, étant à l’affût des taureaux. Ici, nous avons deux options:

C1: une fois arrivés à la N-232, grimper durant quelques kilomètres sur la même route à notre droite (ouest) pour prendre la piste qui sort légèrement  sur ​​la gauche. Une fois que nous ayons couronné le chemin de descente d’environ 2 km, est très  technique pour le faire en vélo de montagne, mais peut se faire à pied.

C2: descendre environ 2 km et prendre un détour sur notre droite (ancienne route), puis prendre une piste forestière. Sa nous amènera au sommet de la montagne, pour après aller vers notre gauche (est), toujours près de la piste, par des diapositives dures et toujours sur le bord de la montagne. Arrivée dans un entrepôt où nous prendrons lune forte  pente de la route menant à Cati.

Conseil: On met le même temps à faire les deux options, environ  un peu plus de deux heures, bien que la première option est plus sauvage et magnifique, en tenant en compte que nous devrons marcher pendant environ 20 minutes le long d’un chemin parfois sale. Nous recommandons pour ceux qui n’ont pas beaucoup de forces ou sont déjà arrivés au coucher du soleil, de  prendre la N-232 en ascendant à notre gauche (est) jusqu’à prendre l’intersection de Cati, toujours par la route.

7. Albocasser – Serra d’Engarcerán s’est l’avant-dernière ascension de la route, mais l’on ne doit pas se détendre quand même puisque c’est vraiment difficile, remontant encore à 1000m, dans un terrain dans lequel on peut se perdre et on trouvera des ravins sans sorti.

Recommandations pour ceux qui n’embauchent pas le transport des bagages:

Dans tous les cas, n’oubliez pas la crème solaire et du savon pour laver vos vêtements.

Randonnée:

Ceux qui aiment faire tout le chemin en autosuffisance, devraient porter une tente, sac de couchage, la nourriture et des boissons de remplacement. Il y a de longues périodes des 60 kilomètres, où il n’y a pas de logement pour réaliser une petite détente. Ces chemins peuvent prendre 2 ou 3 jours avant d’atteindre la ville habitée la plus proche.

Les trajets les plus longs sans poblation sont les suivants:

  1. Torla – Fanlo: 18 kms.
  2. Fanlo – San Felices de Ara: 32 kms.
  3. St. Felices de Ara – Radiquero: 47 kms.
  4. Villanueva de Sigena – Peñalba: 33 kms.
  5. Peñalba – Orilla norte Mar de Aragón: 31 kms.
  6. Orilla sur Mar de Aragón – Valjunquera: 62 kms.
  7. Herbés – Catí: 57 kms.

Matériel minimum, sans prendre en compte les affaires pour dormir :

  • Pantalons ou mailles courtes/longues
  • T-shirt de manches courtes transpirable
  • Chaussettes
  • Chaussures confortable pour marcher par des chemins
  • Des lunettes
  • Une casquette
  • Chaussettes avec des particules en cuivre www.couredor.com

Sacs à dos avec:

  • Pantalon court ou long
  • T-shirt de  remplacement
  • Sous-vêtements
  • Sandales ou chaussures normales
  • Maillot de bain
  • Veste thermique
  • Imperméable
  • Sac avec les affaires de l’hygiène
  • Carte de Meridian Ø
  • Seau avec de l’eau (2)
  • Power Bar

VTT:

  • Cuissards court
  • Maillot à manches courtes
  • Chaussettes
  • Chaussures de vélo
  • Casque
  • Gants
  • Lunettes de soleil
  • Chaussettes avec des particules de cuivre www.couredor.com

Un sac avec:

  • Pantalon court
  • T-shirt à manches courtes
  • Polo de lycra à manches longues
  • Des sous-vêtements
  • Maillot de bain
  • Imperméable
  • Embrayages
  • Sandales ou chaussures normales
  • Sac avec les affaires pour l’hygiène
  • Carte de Meridian Ø

Sur le vélo:

  • GPS
  • 2 bouteilles de 750 cl. (minimum)
  • Trousse à outils de base

Sacoche incorporé  guidon ou supplément (facultatif):

  • 1 Power bar technique pour chaque jour
  • 1 Power Bar de protéines pour chaque jour
  • 2 Gels Power Bar pour chaque jour
  • Des caméras pour les cervaisons (Tubeless conseils ou caméras de liquide)

Pensez qu’il y aura plusieurs dans lesquels nous ne trouverons pas d’endroits où manger, ainsi, il est nécessaire d’apporter ce type de barre qui pèsent peu et sont très nourrissante.

Pourquoi mettre le nom de cette marque? Parce que c’est ce qui fonctionne le mieux pour ce type d’effort.

Chaussettes avec des particules de cuivre: plusieurs jours nous allons faire un effort  en continue avec nos pieds. Pour prévenir les plaies, l’humidité, les champignons, etc. c’est ce qui a de meilleur. En outre, étant antibactérien, vous évitez également plus grand mal

Skip to toolbar